#Hirak : En attendant une chanson douce

Sinistrée. Comme en 2004. Non, pire qu’en 2004. Cette fois-ci, dans la région d’El Hoceima, ce qui a tremblé, ce n’est pas la terre, mais le système. C’est sismique, et c’est contagieux. La secousse perdure, récidive, prend de l’ampleur, et se propage. Les répliques se suivent, mais ne se ressemblent pas. Quand la terre tremble,…

Détails

UNE « NOMENKLATURA » MAROCAINE

Il n’y a donc plus que la forme pour soulever de l’indignation. Utile, mais peu efficace, nécessaire, mais pas suffisante, l’indignation est définitivement réduite à sa mission de somnifère : elle fait partie de la pièce de théâtre si brillamment jouée, histoire de détourner de l’essentiel, le fond. L’indignation soulage, évacue, assèche. L’indignation tue dans…

Détails

POURQUOI #CHANGER

«Pour servir et laisser quelque chose d’utile dans ce pays qui en a besoin et qui le mérite», précise Fahd Benjelloun, étudiant à l’ENCG de Casablanca et membre fondateur du mouvement #Changer. Comme plusieurs dizaines d’autres membres, sur la plate-forme changer.ma, ce jeune étudiant a exprimé, avec des mots simples, l’esprit même de tout en…

Détails

FATNA ET LE CENTRE LALLA SALMA…

Fatna, 52ans, mère de trois enfants est venue me voir dans le cabinet Injab, démarche lente, traits tirés et tête baissée. La jellaba et foulard ont perdu leurs couleurs d’origine confirment pour ceux qui ne voient plus les autres, l’extrême pauvreté de cette femme. Fatna, a un mari malade d’un cancer du colon avec une…

Détails