L’appel du changement

Élues par seulement un Marocain parmi quatre en âge de voter, les instances en charge de notre quotidien sont pourtant destinées à servir l’ensemble de la communauté. S’ils doivent leurs mandats à une clientèle électorale, les élus doivent à la nation un rendement optimal, continu et irréprochable.

Donner une voix, ou ne pas la donner, ce n’est ni donner le pouvoir totalement à quelqu’un, ni l’en priver complètement. Gouverner est d’abord un devoir. Citoyen-ner l’est encore plus. Pour cela, nous, citoyens marocains libres et indépendants, en toute responsabilité, comprenons bien que la démocratie ne peut fonctionner sans les élus, sans les partis politiques, malgré le discrédit jeté sur cette noble mission. Mais nous savons aussi que cette démocratie, plus que jamais, ne peut fonctionner sans les autres formes de participation citoyenne. Si elle ne s’exprime pas encore par le vote, cette participation, en vertu de la Constitution du Maroc, peut s’exercer de plusieurs autres manières, grâce aux mécanismes de la démocratie participative.

Nous, signataires de cet appel, nous nous engageons à appliquer une vigilance publique permanente sur le rendement de nos institutions élues, à prendre part à des initiatives 100% citoyennes et/ou d’autres impliquant les élus, à proposer des projets participatifs avec la commune, le conseil préfectoral, la région et le parlement, à intervenir dans la conception des budgets et des politiques publiques, à signer des pétitions populaires pour le quartier comme pour la nation, à réclamer l’accès à la donnée publique à laquelle nous avons droit, et de manière générale, à s’activer dans toutes les initiatives visant à améliorer la gouvernance et relever le niveau de performance de nos institutions, conçues à la base pour nous servir. Seule cette ultime forme de participation pourra nous permettre de « Changer »: changer nous-mêmes, changer les autres, et faire changer les choses.

Faisons bosser « nos » élus correctement. Rendons le pouvoir au citoyen. Changeons et faisons changer les choses.
Nous, signataires de cet appel, nous nous engageons à œuvrer en permanence dans la sauvegarde et la restitution du pouvoir aux citoyens.